En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies (ou traceurs) destinés à mesurer son audience.
Côtes Normandes

Appel à projet 2018 de la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d'autonomie (Calvados)

Mis à jour le 22/02/2018

Toute personne morale peut déposer un projet d’action collective de prévention de la perte d’autonomie, quel que soit son statut juridique.

L'appel à projet 2018 - Conférence des financeurs de la prévention de la perte d'autonomie du Calvados


La Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie du Calvados avait adopté le 6 juillet 2017 son Programme coordonné de financement 2017-2019 posant les actions prioritaires. Dans ce cadre, elle lance pour l’année 2018 un appel à initiatives pour le développement d’actions de prévention de la perte d’autonomie sur le territoire du Calvados.

Toute personne morale peut déposer un projet d’action collective de prévention de la perte d’autonomie, quel que soit son statut juridique.
 

Quels types de projets déposer ?


Une attention particulière sera portée aux projets abordant les thématiques suivantes :
 
  • Nutrition
  • Amélioration de l’accès aux aides techniques (repérage, équipement et accompagnement à la prise en main)
  • Aides aux « couples » aidés-aidants
  • Lutte contre la fracture numérique
  • Lutte contre l’isolement
  • Mobilité
  • Villes amies des aînés (contribution à l’ingénierie)
  • Aménagement du logement
 
Une attention particulière sera portée aux actions intergénérationnelles.
 

Public :

  • Repérage des risques de rupture de parcours : être en veille sur les publics déjà connus et se mettre en capacité d’alerter en cas d’événement mettant en péril la capacité des personnes à rester à domicile, malgré leur souhait (retour d’hospitalisation, veuvage, entrée dans la dépendance…)
  • Actions d’accompagnement pour les publics les plus fragiles : public éloigné des dispositifs déjà existants, public non repéré, personnes sans domicile fixe, gens du voyage, personnes de plus de 60 ans ayant des revenus de remplacement plus bas que l’ASPA, sorties de prison, retraités immigrés, personnes atteintes de maladies chroniques, personnes de plus de 60 ans en situation de handicap…
  • Public ayant besoin de relogement (parc privé ou social) liés aux démolitions en quartiers prioritaires, un accompagnement spécifique en faveur des personnes les plus en difficulté, locataires de logements inadaptés et inadaptables pour favoriser leur mobilité résidentielle dans les meilleures conditions.
 

Date limite de réception des dossiers : 19 mars 2018


Plus d'information sur la notice explicative à télécharger dans le bloc d'information à votre droite...